Disegno di una Tartaruga di Terra nello Spazio e la sua casa - Blitzen

Les 7 éléments essentiels pour l’abri parfait d’une tortue

6 min read

Comment les abris devraient-ils être pour les tortues? Il y a un beau proverbe que j’avais entendu en Afrique ; le voilà :

La tortue est le plus sage des animaux parce qu’’il emporte sa maison

Très évocateur, bien sûr! Mais la coque n’est pas une maison : c’est une armure, un gilet pare-balles contre les prédateurs. Les tortues, en fait, ont absolument besoin d’un abri et là on va voir ensemble comment il est supposé être.

Deux prémisses:

– Ce que je vais vous dire est le résultat de mon expérience personnelle. Nous avons quatorze tortues et chacun d’eux a ses propres besoins, son histoire et sa personnalité. Prenez en compte la particularité de votre tortue lorsque vous choisissez son abri et son emplacement.

-ce n’est pas un tutoriel pour construire un abri, mais un ensemble de conseils pour offrir un excellent environnement à votre tortue. Si vous voulez également construire votre propre niche en bois vous-même, sachez que je suis en train de préparer un projet avec toutes les mesures et les indications. Vous pouvez le réserver ici.

Bon, voilà donc les sept éléments essentiels pour vos tortues, élaboré par moi avec la contribution de Caméo.

RESERVEZ ICI LES INSTRUCTIONS

[mc4wp_form id=”2205″]

Bon, voilà donc les sept éléments essentiels pour vos tortues, élaboré par moi avec la contribution de Caméo.

1. Une belle niche en bois

Je ne suis pas objectif parce que j’aime le bois, mais mes quatorze tortues l’aiment aussi, parce que c’est un matériau isolant et naturel. Évitez les abris en plastique, car ils sont très chauds en été et n’isolent pas du froid.

Une alternative intéressante au bois est la terre cuite: un vase suffisamment grand, allongé et complètement recouvert de terre, offre une isolation extraordinaire contre la chaleur et le froid. Comme les tortues adorent le contact avec le sol, vous pouvez remplir le vase jusqu’à une hauteur d’un tiers avec au moins 15 centimètres de terre. De cette façon, vous obtenez un abri en style « maison Hobbit », très élégant et performant.

Si vous préférez le bois, choisissez une épaisseur de panneau d’au moins 1,5 cm: l’abri sera ainsi suffisamment isolé. Il est important qu’il y ait un toit avec un surplomb qui protège bien la porte, pour empêcher la pluie ou le soleil d’entrer. Quel genre de bois? J’aime le bois d’érable massif ou le contreplaqué marin d’épinette.

Un secret: la porte ne doit pas être placée au centre, mais d’un côté. De cette façon, votre tortue aura un coin plus abrité et protégé, ombragé en été et plus chaud en hiver. Un dernier conseil : si vous le faites avec une base en bois, je vous suggère de rendre le toit inspectable ou amovible. De cette façon, il vous sera facile de nettoyer l’intérieur de la niche et de vérifier que votre tortue est à l’aise pendant les périodes d’hibernation sans avoir à la déranger.

2. Contact direct avec la terre

Elles aiment creuser, pas seulement pour l’hibernation. Un été très chaud il y a quelques années, certaines de mes tortues avaient fait un trou et se sont enterrées à l’ombre pour rester au frais. De même, lors de la préparation de l’hiver, elles sont recouvertes d’une couche de terre pour obtenir une température plus élevée et constante par rapport à l’extérieur. Les tortues creusent aussi pour pondre des œufs ou pour s’échapper de votre jardin.

J’aime mettre du terrain dans la zone que je dédie aux tortues, afin qu’elles puissent s’amuser à creuser tous les trous qu’elles veulent. Quelle terre? Le sol du jardin, s’il n’est pas trop dur, ira bien. L’important est d’éviter de les reléguer aux surfaces pavées ou aux tapis synthétiques, car cela irait à l’encontre de leur instinct naturel et puissant de percer le jardin.

3. Espace extérieur

Les tortues sont des animaux sauvages. Je dis souvent que l’un de mes tortues, Cameo, croit d’être un chien, mais la dure vérité est qu’elles ne sont pas des animaux domestiques, ayant un comportement complètement différent des chiens et des chats.

Pour bien vivre, elles ont besoin d’un environnement proche de leur habitat naturel. C’est un habitat complexe, composé de terre, de soleil, d’herbe, d’eau, dont la complexité est impossible à reproduire à l’intérieur. Est-ce que cela signifie qu’une tortue ne peut pas vivre dans un beau terrarium à l’intérieur? Bien sûr elle peut y vivre, mais cet article parle de l’environnement idéal, du non plus ultra. Je pourrais aussi être enfermé dans un sous-sol pendant vingt ans: avec de la nourriture, des livres et l’Internet, je pouvais vivre, mais ça ne serait pas optimale pour ma qualité de vie.

La même chose est vraie pour les tortues: à l’intérieur, nous devons ajuster les lampes à chaleur, la terre et toutes sortes de trucs que nous pouvons obtenir dans le jardin bien sûr. Bref, l’espace extérieur est le meilleur choix, si vous le pouvez.

4. Une clôture solide

La tortue n’est pas l’animal le plus agile et le plus vif de la nature, mais c’est un bon grimpeur. Elle est curieuse, exploratrice et adoratrice des creuses ; donc, s’il y a rien qui limite son espace, elle pourrait s’échapper et se mettre en danger.

A propos de dangers, il y a des animaux qui peuvent tuer ou blesser vos tortues: les chiens, les chats, les souris et ainsi de suite. Une belle clôture peut les éloigner. À quoi devrait ressembler cette clôture ? Je recommande un treillis métallique à l’extérieur, d’au moins quarante centimètres au-dessus du sol et qui se prolonge au moins vingt centimètres sous terre. À l’intérieur, il est important de mettre une petite clôture en bois, avec des poteaux verticaux et une surface lisse. De cette façon, la tortue ne peut pas grimper et se blesser elle-même, ni échapper en passant sous la clôture.

Dernier conseil: les rapaces sont un danger réel. Il serait bien de mettre horizontalement un réseau léger au-dessus de la clôture, afin d’éviter que des hiboux ou d’autres prédateurs attaquent votre tortue.

5. De la bonne herbe et des buissons

Les tortues aiment la chaleur, mais en été elles cherches de l’ombre aussi. A l’intérieur de l’enclos, il faudrait mettre des buissons dans lesquels la tortue peut se cacher. Moi par exemple J’aime beaucoup les plantes aromatiques, qui sont très jolies.

J’ai mis du romarin, de la sauge, de la lavande et du thym, mais aussi de l’origan, du myrte, de la menthe et du laurier. La liste est très longue: dans le sud de l’Italie, par exemple, j’ai vu de magnifiques enclos de tortues, avec des bégonias et des figues de Barbarie. Les tortues sont végétariennes et mangent tout ça, et de l’herbe, bien entendu : j’ai remarqué que toutes mes tortues sont très avides de pissenlit, qui chez moi est présent dans toutes les pelouses et les jardins.

6. Des points d’eau à proximité

Nous avons créé un environnement naturellement riche en nourriture pour nos tortues et nous ne pouvons pas les laisser assoiffés. Les points d’eau près de l’abri sont fondamentales. Une précaution importante : la profondeur doit être minimale pour permettre à la tortue de respirer et de se vautrer en toute sécurité.

7. Une hibernation à l’abri

Ce que j’envie aux tortues c’est l’hibernation: dans les mois gris d’Hiver elles dorment et ne se réveillent que lorsque la température dépasse les dix degrés. Dans les climats chauds ou modérément tempérés, vous pouvez laisser vos tortues à l’extérieur (4/8 degrés c’est la température idéale).

Si, comme moi, vous vivez dans des endroits où la température descend souvent en dessous de zéro, vous devez faire un terrarium pour les placer dans un endroit où la température est constamment autour de 4-8 degrés au-dessus de zéro.

Les garages, les greniers et les caves sont super, mais n’oubliez pas de vérifier qu’elle aille bien de temps en temps. Très important: il y a des dangers terribles en hiver, surtout si la tortue est mise dans la cave. L’abri idéal doit être protégé des rongeurs.

Les rats et les souris sont une menace. La solution? Un terrarium fermé et bien protégé des dangers extérieurs. N’oubliez pas de toujours surveiller l’hibernation de votre tortue, en attendant l’arrivée du printemps, quand elle se réveillera.

C’est tout, les amis. Mes tortues Caméo, Spillo et ses douze amies vous souhaitent un ’excellente journée.

Rendez-vous mardi prochain. Ciao !

alberto Blitzen
BLOGGER

Je suis scénographe. J’ai vécu parmi les bois de France, les sables du Moyen-Orient, les canaux de Venise et les lumières de Paris, avant de retourner au bercail.

Le bercail est sur les belles collines du lac de Garde, entouré par des châteaux, des contes de fées et des cyprès. C’est bien là-bas que je raconte mes histoires et fais mes dessins des chats, des chiens, des mystères, des légendes, des hérissons et des chauves-souris.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.