Les dangers des tortues de terre : les 7 ennemis

7 min read

A propros des dangers des tortues de terre

 

«Danger, c’est mon déuxième prénom!» (Jimmy, Le dernier samaritain)

 

Danger, c’est bien le deuxième prénom de la tortue, aussi. Quand elle est dans la nature, sa mission c’est de survivre, en évitant les nombreux dangers qui l’entourent, des prédateurs féroces au froid piquant, des baies venimeuses à la chaleur étouffante.

Est-elle à la hauteur ? Oui, il parait : elle se promene tranquillement sur la planète depuis plus de deux cents millions d’années, d’ailleurs. Il y a environ 300 mille ans, cependant, le plus grand des dangers arriva : l’homme. Au début, la tortue n’y prêta pas attention et continua à manger du pissenlit pendant quelques milliers de siècles, mais aujourd’hui elle risque de disparaître.

La tortue, en effet, est très résistante dans l’habitat dans lequel elle a étée pendant les dérnières milions d’années. Dans un contexte différent, cependant, elle devient extrêmement faible et sans défense. Si elles sont dans votre jardin, votre tortue compte sur vous pour qu’elle soit protegée.

Avant de commencer, voici trois prémisses importantes:

  • Ne fais pas confiance à ta tortue. Rappelez-vous toujours que votre tortue, malheureusement, n’a aucune idée de ce qui peut le faire bien ou mal. Il peut heureusement manger des aliments qui le tue, ou creuser un joli trou sous la clôture qui va les amener sous une voiture. La vérité est qu’en dehors de l’habitat original que la nature a conçu pour vous, vous avez le fardeau et l’honneur de vous y habituer et de le garder en sécurité.
  • Ne fais pas confiance à ton bon sens. La tortue est un animal complexe et très différent des hommes. Ce qui est valable pour nous, souvent, peut leur être nuisible. La compagnie, la chaleur de l’hiver, une tranche de gâteau, un verre de lait peuvent sembler de belles idées, mais pour votre tortue, ils ne le sont pas du tout.
  • Faites confiance au vétérinaire. Quand vous remarquez que votre tortue est malade, est blessée ou se comporte étrangement, il est très important que vous demandiez l’avis d’un vétérinaire. C’est toujours le meilleur choix à faire.

Eh bien, voici maintenant les sept grands dangers de la tortue terrestre.

7- Oiseaux de proie, chiens, chats et d’autres tortues

Est-ce que votre tortue de terre aime la compagnie? Non, pas du tout. Cela peut sembler très difficile à imaginer, parce que nous sommes des animaux extrêmement sociaux et nous souffrons lorsque nous sommes seuls. La tortue, d’autre part, n’a pas besoin d’autres spécimens pour vivre heureux.

Cela ne signifie pas que nous devons les garder seuls: nous avons, par exemple, 14 tortues qui coexistent et interagissent de manière pacifique. Parfois, cependant, il peut être utile de les séparer lorsqu’ils deviennent particulièrement agressifs. Souvent, les femelles dovent vivre séparées des mâles. Pour des raisons de sécurité, il est toujours recommandé de séparer les bébés tortues des spécimens adultes pour leur donner un espace dédié et tranquil.

Pour les tortues de terre, le grand danger peut venir du ciel : les hiboux et les corbeaux peuvent les attraper avec ses griffes et les tuer. La meilleure solution est un réseau, placé horizontalement, pour empêcher l’accès aux oiseaux de proie.

Et les autres animaux de compagnie ? Les chiens, bien que de taille moyenne ou grande, ils peuvent être un réel danger pour les tortues même après des années de coexistence pacifique, et de nombreux vétérinaires recommandent qu’ils vivent pas ensemble : soit vous avez un chien, soit des tortues. Les chats peuvent attaquer vos tortues quand elles sont petites, mais les mâchoires puissantes des gros chiens peuvent causer de graves dommages à la carapace et les tuer.

 

6 – Le renversement et la noyade

La tortue a de nombreux avantages, mais elle ne figure pas parmi les animaux les plus athlétiques. Il peut arriver, en marchant, de chercher de bonnes herbes à manger, de se renverser avec des pattes en l’air. Les spécimens sains arrivent souvent à revenir sur ses pattes, mais il peut arriver qu’elles ne puissent pas le faire. Si elle reste trop longtemps sur le dos, elle risque de suffoquer (soit de se surchauffer) et de mourir.

Les tortues se retournent souvent lorsqu’elles entrent dans le pot d’eau, risquant ainsi de se noyer. Une solution ? Les branches et les erbes qui poussent à coté peuvent aider les tortues à trouver un support pour se retourner plus facilement. Autre précaution importante : la profondeur de l’eau ne doit pas dépasser 1 ou 2 centimètres, pour éviter le risque de noyade.

5 – Les rats et les souris

Dans la liste des animaux les plus dangereux pour les tortues, les souris et les rats ne peuvent pas manquer. Pendant l’hibernation, quand votre tortue de terre sommeille dans les caves ou dans leurs trous, les rongeurs peuvent les trouver et les craquer terriblement, les mutiler et les tuer. Les tortues, malheureusement, sont totalement sans défense et les souris peuvent les manger tranquillement. C’est pour ca qu’en hiver, pour éviter ce danger, je recommande de placer la tortue dans un espace anti-intrusion, équipé de filets ou de fermetures rendant impossible l’accès de petits animaux de l’extérieur.

4 – La tondeuse

Le cauchemar des tortues de terre ? Une tondeuse à gazon. Bien camouflées et toujours dans l’herbe, ellespeuvent se retrouver sous les lames rotatives qui coupent votre pelouse. Malheureusement, ces accidents sont très fréquents et causent des blessures très graves qui, dans la plupart des cas, sont fatales.

Aussi, les voitures peuvent écraser vos tortues. Le danger est grand mais la solution est simple : assurez-vous que vos tortues sont en sécurité dans leur clôture.

 

3 – Une mauvaise alimentation

La viande, le lait, le pain et les légumes riches en phosphore empoisonnent votre tortue lentement, provoquant des souffrances corporelles et des malformations considérables. Il était une fois la croyance erronée que la Testudo méditerraneénne était omnivore, car elle mangeait tout ce qui lui était offert. Votre tortue n’a aucune idée de la nourriture qui peut l’endommager et avale chaque morceau qui lui semble doux et appétissant. Comme la fumée de cigarette pour l’homme, les problèmes causés ne sont pas évidents tout de suite, mais à long terme, ils arrivent.

Il est très important que la tortue mange de l’herbe de campagne (90% minimum de son régime). Les fruits ? Si vous avez une Testudo mediterranéenne, pas plus de 10% du régime.

2 – Le froid, voir l’enfer des tortues de terre

La tortue a besoin de la chaleur et du soleil pour bien vivre et le froid peut la tuer, tout simplement. C’est quoi le froid pour une tortue ? Le froid des tortues est très différent des nôtre idée du froid : 20 degrés, par exemple, sont une bonne température pour nous mais représentent un danger terrible pour la tortue, si prolongé pendant plusieurs semaines.

Beaucoup de gens les ramènent chez eux en hiver mais oublient de les mettre sur la lampe chauffante. « Les 23 degrés que nous avons chez nous sont certainement plus agréables que les 7 degrés que nous avons à la cave. » Pas du tout.

L’organisme de la tortue n’arrive à hiberner que lorsque les températures tombent en dessous de 10 degrés et ne peut bien vivre que lorsque la température dépasse 25 degrés. L’enfer des tortues n’est pas fait de flammes, mais de températures allant de 10 à 23 degrés.

En effet, dans cette fourchette thermique, les tortues ne peuvent pas éteindre les moteurs (avec hibernation) mais elles ne sont même pas capables de bouger et de faire leurs activités, car elles souffrent d’hypothermie. Avec le peu de forces dont ils disposent, elles essaieront de ne bouger que pour manger quelque chose, puis elles resteront somnolents et immobiles afin d’éviter autant que possible de gaspiller leur précieuse énergie. Malheureusement, la tortue ne peut pas demander de l’aide et à nos yeux, cela peut sembler une demi-léthargie, mais c’est un véritable enfer qui peut durer des mois et l’affaiblir jusqu’à la mort.

 

1 – L’homme

Les tortues de terre ont survécu aux dinosaures, mais après des millions et des millions d’années, elles sont en danger à cause des hommes. Rappelez-vous que ceux qui prennent une tortue sauvage dans la nature les blessent et commettent une infraction pénale.

Cependant, avec vos tortues régulièrement enregistrées, vous pouvez être leur grand bienfaiteur en prenant soin d’elles, en les soignant, en les nourrissant et en les aidant. Rappelez-vous de leur fournir un environnement sain, aussi proche que possible de leur habitat naturel et de les accompagner chez le vétérinaire lorsqu’elles sont malades. De cette façon, vous serez leur allié le plus extraordinaire.

 

alberto blitzen
ARCHITECTE

Je suis architecte et j’étudie l’habitat des animaux. J’ai vécu parmi les bois de France, les sables du Moyen-Orient, les canaux de Venise et les lumières de Paris, avant de retourner au bercail.

Le bercail est sur les belles collines du lac de Garde, entouré par des châteaux, des contes de fées et des cyprès. C’est bien là-bas que je raconte mes histoires et fais mes dessins des chats, des chiens, des mystères, des légendes, des hérissons et des chauves-souris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.