Tartarughe di terra maschio o femmina - Disegno con due tartarughe (maschio e femmina) che si tengono sul ciglio di una nave come nel film Titanic

Déterminer le sexe de votre tortue, en 5 étapes

5 min read

Comment déterminer le sexe de votre tortue : introduction

Dans le dessin ci-dessus, il y a un couple heureux : la belle et avenante Mme Tortue, avec son rouge à lèvres est avec M. Testudo. Lorsque nous dessinons dans le style «bd», nous anthropisons les animaux, en leur donnant des caractéristiques purement humaines, comme les cheveux ou les mains. Dans la nature, cependant, la différence entre les mâles et les femelles n’est pas très évidente. Pourtant, il y a quelques caractères qui peuvent vous aider à déterminer le sexe de votre tortue.

Est-ce important ? Oui, parce que si vous avez plus de tortues, un déséquilibre entre les mâles et les femelles peut créer des problèmes de cohabitation. Le rituel de la parade nuptiale, en fait, est assez agressif, avec des éraflures et des morsures par le mâle si les femelles sont moins nombreux, la concurrence est telle que les males deviennent encore plus violents et troublants. C’est pour ça que les experts recommandent toujours de garder les spécimens femelles en plus grand nombre. Il est conseillé d’avoir au moins trois femelles par rapport aux mâles et il peut souvent être utile de garder les deux sexes dans des terrariums séparés.

Avant de passer aux 5 points pour déterminer le sexe de votre tortue terrestre, voici deux prémisses importantes:

  • Il est très difficile de comprendre si votre tortue est un male ou une femelle quand elle est très jeune. Le dimorphisme sexuel, c’est-à-dire les caractères qui distinguent le mâle de la femelle, n’apparaissent qu’à l’approche de la maturité sexuelle, entre la 4e et la 10e année.
  • Les tortues terrestres sont divisées en nombreuses espèces, chacune avec ses propres particularités. Les indications suivantes sont assez transversales, mais elles sont particulièrement bonnes pour les Testudo Méditerranéennes, typiques du Sud de la France.

1- Regardez la queue

La queue est l’indice le plus facile et la plus immédiat pour bien comprendre si votre tortue est un mâle ou une femelle. Le spécimen mâle a généralement une queue longue et robuste, avec une sorte d’éperon sur la pointe. La femelle, au contraire, a une queue à peine évidente et arrondie.

La raison ? La queue cache les organes reproducteurs et la cloaque du mâle doit atteindre celui de la femelle. Le cloaque (nom pas trop invitant, en effet) est le petit anus de la tortue. Le cloaque, placé sur la queue, abrite également les organes sexuels. Chez la femelle, elle a une forme d’étoile et se trouve à la base de la queue, alors que chez le mâle elle a une forme de fente.

Puis il y a un autre signe, un peu plus caché. Chez le mâle, les écailles immédiatement au-dessus de la queue se courbent vers le bas. Chez la femelle, cependant, les plaques sopracaudales sont alignées avec le reste de la carapace.

2 – Vérifiez la concavité du plastron

Le plastron est la partie de la coque qui est en contact avec le sol. Chez de nombreuses espèces, y compris les Testudo, les mâles ont souvent une concavité le long de la ligne longitudinale, clairement visible. Si la tortue est jeune, vous pouvez sentir cette concavité en la passant doucement sur votre doigt. La femelle, en revanche, est parfaitement plate, ou légèrement courbée vers l’extérieur.

Les raisons de cette différence sont dues à la reproduction. En effet, le mâle a cette concavité pour ne pas glisser lors de l’accouplement, quand il monte sur son partenaire. La femelle, d’autre part, a un plastron plate ou convexe afin d’avoir plus d’espace pour les œufs.

3 – Comparez les dimensions

Si vous avez deux spécimens du même âge, dont les dimensions sont manifestement différentes, vous avez un mâle et une femelle. La tortue mâle est plus petite que la femelle. J’ai quelques Testudo Hermanni, une espèce typique de la Méditerranée, âgée de plus de 40 ans: les femelles atteignent près de 20 centimètres à l’âge adulte, alors que le plus grand des mâles ne dépasse pas 15 centimètres.

Ce système est assez efficace pour le Testudo Hermanni, mais a une grande limite : cela ne fonctionne que si vous avez des tortues du même âge à comparer.

Cette règle n’est donc pas toujours valide. Les merveilleux Testudo Marginata, en plus, suit différentes lois évolutives : le mâle peut aussi être un peu plus grand que la femelle. Dans le cas des Marginata, cependant, il existe un autre signe pour déterminer le sexe des tortues. Les écailles marginales forment une très jolie forme qui ressemble à une jupe. La jupe du mâle est beaucoup plus grande et plus longue que celle de la femelle. Bref, la jupe est un signe de virilité parmi les tortues de Marginata.

4 – Regardez-la dans ses yeux

Cet aspect est plus complexe à observer, mais en général la tête des mâles est plus large et allongée que celle des femelles, qui ont une tête plus courte et plus arrondie.

Un trait distinctif que je trouve fascinant, cependant, concerne la Terrapene, tortue exotique aux couleurs incroyables: le mâle a les yeux d’un rouge vif, tandis que la femelle a l’iris brune.

5 – Vérifiez le V sur le plastron

Cet aspect est évident seulement si vous avez un œil exercé, ou si vous comparez deux exemples du sexe opposé. Comme la tortue mâle a une grose et forte queue, le plastron, pour lui faire place, forme une ouverture qui a la forme d’une très gros V. La femme, par contre, possède un V beaucoup plus étroit et plus défini.

5 + 1 – Contrôlez les griffes (pour les tortues d’eau seulement)

On croit souvent que les mâles ont des griffes antérieures plus longues, mais cela c’est valable pour les tortues de mer et d’eau douce seulement. Les tortues d’eau, en effet, ont des griffes visiblement plus longues que les femelles. Quant aux tortues de terre, leurs griffes sont également developpées, utilisés pour creuser et pour la danse de l’accouplement.

Il peut arriver qu’un detail soit moins évident qu’un autre : rassemblez les cinq points que nous avons vus ensemble et vous pourrez déterminer le sexe de votre tortue avec une certaine précision.

alberto blitzen
ARCHITECTE

Je suis architecte et j’étudie l’habitat des animaux. J’ai vécu parmi les bois de France, les sables du Moyen-Orient, les canaux de Venise et les lumières de Paris, avant de retourner au bercail.

Le bercail est sur les belles collines du lac de Garde, entouré par des châteaux, des contes de fées et des cyprès. C’est bien là-bas que je raconte mes histoires et fais mes dessins des chats, des chiens, des mystères, des légendes, des hérissons et des chauves-souris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.