Dessin d'une niche en bois - Blitzen

5 types de bois pour fabriquer une niche

6 min read

Voulez-vous fabriquer une niche en bois ? Eh bien, voici mon classement personnel des meilleurs bois à utiliser.

Il y a quelques jours, notre ami Vittorio est venu nous rendre visite. Vittorio est un ancien ébéniste de mon village, mais à cause de sa façon de parler et de bouger, il ressemble plus à un alchimiste mystérieux.

Vittorio me rappelle toujours à quel point le bois est beau et fascinant, avec sa texture, son histoire et son parfum. Le bois, bien sûr, a une variété et une fabrication infinies. Quand nous choisissons le matériel, Vittorio vient toujours avec nous, nous aide et nous montre le droit chemin.

Voici donc ce que nous a montré le sage ébéniste Vittorio.

Quelques clarifications :

  • Les bois suggérés sont les mêmes que nous utilisons. Ils vont parfaitement avec notre personnalité, avec notre façon de travailler, notre goût et ils sont de la plus haute qualité. Nous avons ajouté à la liste un bois que nous n’utilisons pas, mais qui est très facile à travailler. Je vous le propose car cela peut vous être utile.
  • Les épaisseurs que nous utilisons pour les panneaux sont d’environ 1,5 cm, de manière à donner une structure solide avec un bon volume. Je vous suggère de faire la même chose.
  • Pour chaque bois, je vous montre les avantages, les inconvénients et la raison pour laquelle nous l’avons choisi.
  • Nous avons sélectionné trois bois massifs et deux contreplaqués marins. Le bois massif est une partie obtenue directement du tronc, tandis que le contreplaqué est un ensemble de plusieurs panneaux joints avec des colles ou des résines. Les deux sont des choix de la plus haute qualité, avec des propriétés esthétiques et fonctionnelles différentes.

Bois massif d’érable

L’érable est une belle plante décorative, avec ses feuilles typiques qui en automne ont des décolorations intenses de jaune et de rouge. Très dur et lourd, son bois est normalement utilisé pour la fabrication de meubles.

Il a une couleur très claire, tendant vers le jaune-brun, avec des stries très élégantes et foncées en correspondance des anneaux de croissance. Nous l’utilisons pour les murs, la base et la porte des niches.

C’est joli à voir et très résistant. Il est également utilisé dans la lutherie pour quelques instruments de musique. Une caractéristique très importante : c’est imprenable. Cela signifie qu’il est facile de la peindre : après le polissage, nous passons toutes les surfaces à la brosse avec de la peinture hypoallergénique non toxique, et le bois d’érable l’absorbe merveilleusement.

Quelques soucis à déclarer ? Oui, c’est vraiment très dur et pas facile à travailler, donc si vous n’êtes pas un expert, il peut être très difficile de le travailler correctement. Mais si vous êtes bon en menuiserie soit vous pouvez vous faire aider, l’érable est un excellent choix pour un résultat optimal.

Bois massif d’iroko

L’Iroko est une plante majestueuse des forêts africaines que j’avais vue au Kenya et en Ethiopie. Son bois est très dur et a de très belles stries. Bien qu’il rappelle des bois très nobles, il a le grand avantage d’être un bois économique.

Ce qui est plus : il est imputrescible. En pratique, il ne pourri jamais et n’est pas attaqué par les insectes. En raison de ses propriétés, il est utilisé pour les réalisations qui doivent être immergées dans l’eau. Nous l’utilisons pour faire les bandes de couvertures des niches.

En effet, peint, ce bois prend une belle couleur brune avec un contraste agréable avec le bois d’érable, plus léger. Même l’iroko, étant très dur, n’est pas facile à travailler du tout.

Bois massif de mélèze et de sapin

Ils sont les arbres anciens qui poussent sur les montagnes, avec la forme conique typique d’un arbre de Noël. Presque indiscernables, j’ai appris à les reconnaître il y a quelques années : ceux qui perdent leurs feuilles en automne sont des mélèzes, tous les autres sont des sapins.

Leur bois est très beau et c’est pour ca qu’on trouve pas mal de meubles en mélèze ou en sapin. Etant résineux, ils sont également assez résistants mais leur caractéristique la plus intéressante est la maniabilité : ils sont plutôt mous.

Bref, si vous voulez un bois massif qui soit beau, assez fort, pas cher et facile à couper, le mélèze ou le sapin sont deux bons choix pour vous.

Contreplaqué marin d’épicéa

Parfumé, l’épicéa est un bois aromatique dont l’odeur est très agréable, bien appréciée par les animaux. Qu’est-ce que le contreplaqué marin ? C’est l’un des bois traités les plus résistants et les plus précieux. Aussi, il est résistant à l’humidité, utilisé pour faire des bateaux lacustres et marins.

C’est un panneau composé de plusieurs couches superposées. Les différentes feuilles de bois sont collées l’une au-dessus de l’autre en alternant l’orientation des fibres et des veines de manière croisée. Cet aspect est très important, car il donne au panneau une force incroyable et une non-déformabilité totale.

En raison de ces caractéristiques, il est souvent recommandé pour faire des niches. C’est bon pour l’intérieur et c’est parfait pour les extérieurs, même s’il est toujours important de passer les surfaces avec de la peinture non toxique et hypoallergénique. Nous utilisons ce bois pour les murs, les portes, les bases et la structure des niches.

Pour résumer, le contreplaqué marin d’épicéa est un bon choix pour vous car il résiste à l’humidité, il est doux et facile à travailler, il résiste à la déformation et grâce aux veines visibles c’est très agréable à voir.

Contreplaqué marin d’acajou

Disegno raffigurante un pannello di Compensato Marino di Mogani per costruire un imbarcazione navale - Blitzen

Précieux et raffiné, l’acajou figure parmi les bois les plus nobles de l’ébénisterie. C’est très beau, et effet, et évoque les œuvres anciennes des ébénistes les plus raffinés.

Le contreplaqué marin en acajou que nous recommandons est composé de couches d’acajou disposées avec ses veines croisées orthogonales pour assurer une bonne non-déformabilité. Comme pour l’autre contreplaqué que je vous ai décrit, le collage se fait avec de la colle phénolique qui ne se dégrade pas et qui donne une très forte résistance à l’humidité (elle est très utilisée pour les bateaux). Nous l’utilisons pour faire les bandes des toits des niches. En bref, il est résistant à l’humidité, ne se déforme pas avec la chaleur et le froid, est très élégant et très facile à travailler.

 

Et le bois de bouleau ?

Le bouleau est une belle plante, amoureuse du soleil, avec des feuilles allongées qui brillent sur le mince tronc blanc. Cependant, son bois a les caractéristiques typiques des bois de peuplier : il a un grand problème de durabilité.

Il a l’avantage d’être très tendre, bien facile à travailler, mais son tissage très épais, sans résine, laisse passer l’eau et pourrit très rapidement. C’est pour ça que nous ne l’utilisons pas et ne le recommandons pas. Cependant, j’avoue que j’ai vu beaucoup de jolies boites à chauves-souris en bouleau, donc pour sa maniabilité, vous pouvez considérer ce bois si vous voulez faire votre boite à chauve-souris.

Et voilà ! Notre sélection des meilleurs bois est terminée, donc merci à notre ébéniste Vittorio pour ses conseils et merci à vous.

Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à m’écrire. A mardi prochain !

 

 

 

alberto blitzen
ARCHITECTE

Je suis architecte et j’étudie l’habitat des animaux. J’ai vécu parmi les bois de France, les sables du Moyen-Orient, les canaux de Venise et les lumières de Paris, avant de retourner au bercail.

Le bercail est sur les belles collines du lac de Garde, entouré par des châteaux, des contes de fées et des cyprès. C’est bien là-bas que je raconte mes histoires et fais mes dessins des chats, des chiens, des mystères, des légendes, des hérissons et des chauves-souris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.